Finances Solidaires
Secteur de plus en plus dynamique, l’épargne solidaire permet à un épargnant de donner du sens à son épargne. Il se caractérise par le choix de l’épargnant de placer et mobiliser son argent au bénéfice d’activités ayant une utilité sociale et qui trouvent difficilement un soutien auprès des circuits financiers classiques.
 Depuis 1983, le CCFD-Terresolidaire s’est impliqué dans l’émergence de la Finance Solidaire avec 2 actions complémentaires:
La création de la SIDI qui soutient des partenaires du sud et de l’est dans trois domaines:
  • le développement de l’accès au crédit spécialement en zone rurale à travers des Instituts de Microfinance (IMF)
  • le développement d’une agriculture paysanne à travers des coopératives de petits producteurs
  • le développement d’une microfinance solidaire communautaire a à travers les Mutuelles de Solidarité
 La SIDI travaille fin 2014 avec une centaine de partenaires sur 32 pays et 18,5 M€ de capital. Elle représente 10% de l’effort de la France en termes de micro finance solidaire au niveau des pays du sud. Elle a atteint, aujourd’hui, un niveau de crédibilité qui lui permet de travailler comme expert au service d’un fond institutionnel de développement rural en Afrique (FEFISOL qui rassemble entre autres l’Agence Française pour le Développement et la Banque Européenne d’Investissement), ce qui lui assure un effet de démultiplication significatif. Il est possible de devenir actionnaire de la SIDI, chaque action SIDI coûte 152€. Elle ne rapporte pas de dividende et est échangeable à prix constant, dans l’état actuel de la fiscalité, elle permet de déduire 18% du montant investi de son impôt sur le revenu sous réserve de la conserver 5 ans. Aux cotés du CCFD qui reste l’actionnaire de référence, de congrégations religieuses et de partenaires institutionnels, plus de 1600 particuliers sont actionnaires de la SIDI.

 Pour en savoir plus et/ou devenir actionnaire:

Rendez SOLIDAIRES une part de vos économies
Le CCFD –Terre Solidaire fait partie des fondateurs de la Finance Solidaire, une forme de finance qui, au-delà de la recherche d’une rentabilité financière, s’intéresse aux effets concrets des projets en matière sociale (réduction de la précarité, développement de l’auto-suffisance alimentaire, contribution à la transition énergétique,…).
Dans un contexte de montée des menaces climatiques dans les pays du sud qui sont les plus vulnérables, le CCFD a plus que jamais besoin de vos dons. Mais vous pouvez le soutenir un peu plus encore en plaçant une part de vos économies :
  • -    Soit dans des actions de la SIDI, société financière spécialisée dans le soutien au développement de la micro finance et d’organisations de producteurs agricoles dans les pays du sud.
  • -    Soit dans un produit de placement de partage, en demandant à votre gestionnaire de fonds qu’une partie prédéfinie des intérêts ou des plus-values soit versées au bénéfice du CCFD – Terre Solidaire.
Si vous souscrivez à des actions SIDI, vous acceptez de ne pas recevoir de dividendes, mais vous pouvez bénéficier d’une réduction de l’impôt sur le revenu ou sur la fortune sous réserve de conserver vos titres pendant plusieurs années.
Si vous souscrivez à des produits de partage, vous recevrez chaque année un reçu fiscal correspondant à votre don versé directement par la banque au CCFD.
>Pour en savoir plus sur la finance solidaire écrivez-nous à : ccfd-sidi78@orange.fr

Pour en savoir plus sur l’achat d’actions SIDI : http://www.sidi.fr/etre-actionnaire-militant/

Pour en savoir plus sur les produits de partage proposés par le CCFD:

>http://ccfd-terresolidaire.org/mob/consommer-responsable/epargnesolidaire/la-gamme-d-epargne-solidaire/

Pour en savoir plus sur les produits recommandés par le CCFD et/ou souscrire.

Il existe un label, le label FINANSOL, géré par les plus gros opérateurs du secteur, dont le CCFD-Terre Solidaire qui permet de garantir que les produits financiers disponibles sur le marché garantissent le respect de cahiers des charges exigeants:


Pour en savoir plus sur Finansol

Voir la plaquette Finansol

Où en est-on?: Point sur la finance Solidaire en novembre 2016