panneau
Dates à noter

cliquez ici pour voir l'

BIENS MAL ACQUIS, JUSTICE ET DÉVELOPPEMENT

Après dix ans de lutte, à l'initiative du CCFD-Terre solidaire, de Sherpa et de Transparency International, Teodorin Obiang, le fils du président de Guinée équatoriale, a été reconnu coupable de blanchiment de détournement de fonds publics, par le Tribunal de Grande Instance de Paris. Conformément aux réquisitions du Parquet National Financier, la confiscation de ses biens mobiliers et immobiliers, (17 voitures de luxe, un hôtel particulier avenue Foch à Paris, etc.) a été ordonnée.

Le tribunal a relevé aussi la complaisance de deux grandes banques françaises qui ont permis l'acquisition de ces biens sans qu'aucune alerte ne soit déclenchée !

Le tribunal a exprimé que le détournement de fonds publics et la corruption "peuvent entraîner, outre de graves coûts politiques et sociaux, de lourdes conséquences pour les économies nationales et constituer un frein puissant à la croissance et au développement". (*) Voilà tout est dit, s'agissant d'un pays où les deux tiers de la population vivent avec moins de un dollar par jour ! (**)

Il reste aussi à mettre en place un dispositif d'affectation des biens issus de la grande corruption pour que ceux-ci ne retournent pas au régime corrompu et prédateur, mais serve efficacement au développement du pays concerné.

(*) Le Monde du 30/10/17
(**) Pour en savoir plus : activez ce lien vers l’article du Pèlerin car il y a la France, les États Unis et la Suisse où Teodorin Obiang est actif. Puis ce lien sur le rapport de Transparency International France
Ludovic SALVO

Président CCFD-Terre Solidaire Yvelines