panneau
Dates à noter

cliquez ici pour voir l'

Un choix clair, une opportunité pour la société civile

Il n'est pas possible de construire un vivre ensemble fondé sur la haine et l'exclusion de l'autre : le vingtième siècle n'est pas si éloigné pour que nous ayons oublié où cela conduit. L'exclusion de l'autre différent est en même temps un refus de la charité et une négation de l'espérance et cela, il faut le dire, est en totale contradiction avec la foi chrétienne. C'est ce que, heureusement, de nombreux chrétiens expliquent aujourd'hui.

Nous aurons aussi à élire une Assemblée nationale, et dans ce moment de recomposition politique, le plaidoyer du CCFD et de ses alliés « Prenons le parti de la solidarité » et les plaidoyers de nombreuses organisations seront l'occasion pour la société civile de prendre la parole, en demandant aux candidats (exceptés ceux de la haine) de s'engager sur des questions brûlantes, à faire entendre la clameur de la terre (quasiment absente du débat) et la clameur des hommes (traitée de façon démagogique, ou ignorée). C'est ici une possible réinvention du fonctionnement démocratique.

Et en même temps pour le CCFD, être capable de s'ouvrir et de se transformer grâce aux rendez vous des Ateliers participatifs du jeudi 25 au dimanche 28 mai, de l'Assemblée régionale du samedi 10 au dimanche 11 juin, et de l'assemblée diocésaine le samedi 24 juin.

Nous vivons de profonds changements où tout peut arriver, où nous pouvons faire advenir le meilleur pour tous.

Ludovic SALVO

Président CCFD-Terre Solidaire Yvelines